Mautolia - Petite Fic

Aller en bas

Mautolia - Petite Fic

Message par Larry Enn-Dénej le Lun 17 Juil - 21:33

Avant de commencer, il n'y a aucun lien spécial avec le Erinae de base, en dehors de l'histoire de Mautolia, et de quelques possibles personnages futurs très lointain.
C'est mon premier écrit, alors ne soyez pas trop dur dans la critique.
Désolé pour les possibles fautes.
Ça se présente comme une fic, parce que tout cet univers me manque un peu (beaucoup).
Le début se passe dans la maison du Personnage Principal.
Le pays s'apelle Mautolia et le peuple se nomme Boks.
La scène prend place dans la ville de Plari, la capitale.
Voilà, je pense que j'en ai assez dit, Bonne lecture.


~~~~~~~~~~~~


          Un jeune homme sort d'une pièce attenante à la pièce de vie, dans laquelle se trouvent une vielle table, quelques bancs, ainsi que des bêtes pour assurer une certaine chaleur lors de l'hiver. C'est à ce moment là que son père, Oskar, l'interpelle :
- C'est donc aujourd'hui le grand jour pour toi, Paar. Es-tu réellement sûr de vouloir prendre cette décision ?
- Oui, Père, le chemin arrière n'est plus possible.
- Ne préfères-tu pas reprendre la ferme familiale, comme je l'ai fait ? L'avenir serait plus sûr pour toi.
- Ma décision est prise. Elle ne changera pas.
Le jeune homme prend ensuite la direction de la sortie, sous le regard craintif de son père.

         Au dehors, le soleil bat son plein, les rues de Plari sont agitées, comme souvent. Des cris retentissent, les marchands clament tous que ce qu'ils vendent est meilleur qu'ailleurs. Cela a tout l'air d'être un jour comme les autres sur l'île de Mautolia, cependant, sur la place du village, entourée de maison de fortune, symbole de la pauvreté du peuple y résidant, une estrade a été dressée. Sur cette dernière, se tienne quelques soldats, venus recruter pour la future grande armée du royaume.

        C'est ici que se rend Paar, désireux de découvrir la brigade de son pays natal. L'un des gardes s'exclame :
- Rejoignez l'Armée Boks et vivez dès à présent la montée en puissance de nos forces militaires ! Notre pays à besoin d'être défendu par de fiers guerriers, que vous représentez. Venez passer nos tests et découvrez si vous avez l'étoffe d'un futur d'un grand combattant.
C'est sans attendre une seconde de plus que Paar se joint aux autres prétendants, malgré la réticence de son père.

       En moins d'une heure, la place bondée fut transformée en un terrain d'entraînement militaire pour tester les aptitudes de chaque homme venu en espérant décrocher une des tant espérées places pour la caserne. Des dizaines de combat sont organisés pour trouver les meilleurs futurs guerriers. Chaque épreuve est plus dure que la précédente. Paar passa avec succès chacun des combats. Lors de la dernière inspection, l'état physique des vainqueurs des combats est étudiée. Une course de plusieurs kilomètres, à travers divers paysages, tels que des champs, des prés, des marécages et des lacs. L'exercice est très dur. Les muscles brûlent, ils sont à bout de force, mais aucun d'eux ne veut lâcher sa potentielle chance de rentrer dans le corps armé.

      Le premier candidat arrive après plus de cinq heures de course. Seule une infime partie le rejoindra. Les spectateurs commencent à applaudir les arrivants, ou à maudire ce concours en ne voyant pas leurs proches réussir. C'est le cas d'Oskar, qui ne voit toujours pas son fils. Plus les minutes passent, plus le stress du père se fait ressentir autour de lui. Les militaires commencent à annoncer les disparus, qui n'ont pas réussi à vaincre la nature aussi belle que dangereuse qu'offre les paysages de l'île de Mautolia. Oskar s'effondre, son fils n'étant toujours pas revenu. Il ne peut s'empêcher d'imaginer le pire.

     Après une ou deux heures, peut-être plus, quatre candidats franchissent la ligne d'arrivée. Deux d'entre eux sont en piteux état. Les jeunes hommes se sont visiblement entraidés, même blessés, leur fraternité a prit le dessus et leur a permit de finir cette exercice digne des enfers. Parmi ces vaillants prétendants, Oskar reconnaît immédiatement son fils. Il a réussi, il est parvenu à vaincre l'hostilité en dehors des murailles de Plari.

    Paar, une fois monté sur l'estrade en compagnie des onze autres gagnants, regarde son père. Le futur guerrier sait que c'est peut-être la dernière qu'il le voit. Mais son envie de manier les armes n'en est pas entachée. Après un dernier signe à leur famille, les vainqueurs partent en compagnie du cortège venu pour les recruter. Leur vie à tous va changer, pour le meilleur comme pour le pire.


Dernière édition par Larry Enn-Dénej le Lun 17 Juil - 21:37, édité 1 fois
avatar
Larry Enn-Dénej

Messages : 38
Date d'inscription : 17/07/2017
Age : 47
Localisation : Si tu pars en couille, suis moi, c'est sur mon chemin.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mautolia - Petite Fic

Message par Owen Anderson le Lun 17 Juil - 21:37

7h de course c'est pas très sympa ça.
Sweet
avatar
Owen Anderson

Messages : 245
Date d'inscription : 24/06/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
98/150  (98/150)
Force mentale:
79/100  (79/100)
Emploi: Redacteur en chef de la Gazette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mautolia - Petite Fic

Message par Larry Enn-Dénej le Mar 18 Juil - 12:08

Le trajet vers le camp d'entraînement des armées se fait à l'arrière d'une petite calèche en bois, sans réel confort. Elle est adaptée au transport de marchandises et non d'hommes. Les chemins sont accidentés et en mauvais état. Paar qui n'était jamais sorti de Plari est émerveillé devant la beauté qu'offrait les paysages de Mautolia. En effet, le chemin côtoie de sublimes falaises abruptes, surplombant de vastes prairies, traversées ici et là par des lignes d'eau.

Alors que Paar ne peut s'empêcher de regarder ce paysage magnifique qui se trouve autour de lui, la calèche s'arrête brusquement. Les occupants se regardent les uns les autres se demandant ce qu'il se passe, sans un mot. Les minutes passent de plus en plus longuement.

Les voyageurs finissent par sortir, un par un. Alors que seuls quatre sont sortis, un cri retentit assourdissant retentit. Lorsque le cinquième quitte la calèche, il tombe nez à nez avec les cadavres de ses quatre compagnons. Son visage blémit. Ils étaient victime d'une attaque et n'avaient aucune arme valable.

Paar commencent à avoir extrèmement peur, triompher de toutes ces épreuves, pour se faire découper par la première difficulté venue, sans même être arrivé au camp est impensable pour lui. Le jeune homme essaye de motiver comme il le peut les autres personnes encore en vie.
- On ne peut pas reculer maintenant. Après tout ce que nous avons traversé pour avoir nos places dans l'Armée. Il faut faire face à cette difficulté, comme un test supplémentaire.
- C'est plus facile de rester cachés en espérant que quelqu'un nous retrouve tôt ou tard, rétorqua l'un d'eux.
- Nous sommes condamnés dans les deux cas. Personne ne viendra, ces routes ne sont connues de personnes en dehors de quelques guerriers. Quitte à mourir, autant le faire en héros. L'honneur est une très grande valeur pour un soldat. Préférez vous qu'on se rappelle de vous comme des hommes courageux, qui ont affronté la mort en personne, ou comme des gens qui ont simplement attendu que la faucheuse viennent les cueillir, en restant à l'intérieur d'une calèche ?
Ce discours convaint tant bien que mal les personnes restantes dans ce vehicule de fortune. A la sortie, ils contemplent avec effroi une créature semblant sortir tout droit des enfers.

Ils faisaient face à un monstre avec une tête de loup, des cornes de taureau, deux petits yeux rouges, glaçants, un corps recouvert de poils, aussi noirs que le fond des océans. Au bout des quatre pattes, trois griffes acérées. Il était trop tard pour fuir.

L'animal charge le groupe. Il ne fait qu'une bouchée d'un des hommes. Le même sort était réservé aux autres. Les survivants se mirent à prier les dieux que leur peuple adulaient en l'espoir d'obtenir une solution. Paar essaye de réfléchir rationnellement, de trouver une solution, une façon de s'échapper ou de triompher de cette horreur. Rien ne semble pouvoir les aider. Ils tombent les uns après les autres.

Ils ne sont plus que trois encore en vie, alors que tout espoir semble s'être envolé, la salvation est enfin apportée par le sacrifice de l'un des membres. Il s'est jetté sur la bête, l'entraînant dans une chute de plusieurs centaines de mètres. Pour Paar, cet homme est un héros qu'il faudra restranscrire dans les légendes de son pays.

Le reste du trajet, en effectif très réduit, se passe sans encombre majeure.
avatar
Larry Enn-Dénej

Messages : 38
Date d'inscription : 17/07/2017
Age : 47
Localisation : Si tu pars en couille, suis moi, c'est sur mon chemin.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mautolia - Petite Fic

Message par Kylas Iskallt le Mer 19 Juil - 19:14

bounce bounce bounce bounce bounce
avatar
Kylas Iskallt

Messages : 2258
Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
75/150  (75/150)
Force mentale:
70/100  (70/100)
Emploi: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mautolia - Petite Fic

Message par Larry Enn-Dénej le Jeu 20 Juil - 11:36

Paar se tient devant l'immense bâtiment qui sert visiblement de camp d'entraînement pour les jeunes guerriers de Mautolia. Il vient de passer un gigantesque pont de pierre au-dessus du vide. Une chose le frappe immédiatement, la taille de l'énorme masse de pierre dressée devant lui. La bâtisse s'intègre parfaitement dans le paysage montagneux dans lequel il est implanté. Même si l'on ne voit aucune décoration, comme beaucoup de constructions sur cette île, on peut quand même y déceler deux haches croisées, gravées dans la pierre, symbole du pays.

Le jeune s'approche lentement de la porte. Elle est aussi impressionnante que le reste de ce lieu. Un bruit se fait entendre. Une trappe s'ouvre sur la porte en face de lui. Quelqu'un prend la parole de l'autre côté.
- Convoi Plari-13.
- Ce qu'il en reste, répond Paar, fatigué par les événements récents.
- Entrez.
La porte s'est ensuite ouverte, sur une place, qui s'inscrit parfaitement dans l'esprit de ce camp. Ici et là, quelques hommes se battent en guise d'entraînement. Les lames d'épées et de haches s'entrechoquent dans un fracas métallique initerrompu. Alors que Paar est subjugué par la beauté simple de sa nouvelle résidence, le garde qui l'a fait entrer l'interpelle.
- Suivez-moi. Je vais vous montrer vos quartiers.

Sur le chemin, ils entrent dans un bâtiment, celui juste en face de l'entrée. Comme chaque chose que Paar découvre ici, c'est immense. Ils visitent brièvement ce lieu, jusqu'à arriver aux dortoirs, dans les sous-sols du bâtiment. La simplicité, le vivre ensemble et la fraternité semblent être mis en avant, les lits étant presque les uns sur les autres. En retournant dans la cour, le garde expliqua les règles du camp, une à une.

Paar dû se choisir sa première arme. Un vrai casse-tête. Le choix devait paraître évident selon les autres nouveaux, mais rien n'y fait, le protagoniste passe de longues minutes avec différentes armes en main sans arriver à se décider laquelle lui convenait le mieux. Tout cela aurait encore duré bien longtemps sans l'intervension d'un homme à la longue barbe blanche derrière lui.
- Le marteau te conviendrait le mieux. Il demande une force physique extrème.
- Très bien, répond Paar tout en se demandant qui était ce vieil homme. Qui êtes vous ?
- Asgeir Hartveit, oncle du Roi, gardien de cette école.  
- Vos exploits militaires sont contés dans tout le pays. C'est un honneur de faire votre connaissance.
Paar ne peut s'empêcher de rêver d'une carrière telle que l'homme qu'il vient de renconter.

Le choix du l'arme étant fait, Paar peut commencer son entraînement intensif pour devenir un redoutable guerrier, fier de représenter son pays. Il est heureux de participer aux prémices d'une armée, qui sera connue de tous dans le futur, par les exploits de certains guerriers, qui ont vaincus la mort plusieurs fois.
avatar
Larry Enn-Dénej

Messages : 38
Date d'inscription : 17/07/2017
Age : 47
Localisation : Si tu pars en couille, suis moi, c'est sur mon chemin.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mautolia - Petite Fic

Message par Larry Enn-Dénej le Ven 28 Juil - 13:58

Cinq année ont passé depuis l'entrée de Paar dans l'école guerrière de Mautolia. Il est enfin prêt pour devenir un des membres de la force protectrice de l'île. Le jeune homme se tient, fier, droit, au milieu d'une immense salle qui sert uniquement pour les grandes occasions dans ce lieu de formation. En face de lui, se trouve l'oncle du Roi, Asgeir Hartveit, celui qui dirige l'académie. Le reste de la salle est rempli d'apprentis, de guerriers, de combattants, l'ensemble des résidents de l'école ont été réuni pour fêter ce jour si spécial.

Sept autres jeunes se tiennent aux côtés de Paar. Asgeir leur consacre chacun quelques mots, ainsi qu'un serment, les liant à l'Armée. Ainsi vient le tour de l'ancien habitant de Plari :
- Paar Alhos, 21 ans. Es-tu prêt à défendre ton pays quoiqu'il t'en coûte ?
- Oui Monsieur.
- Tu devras te battre, te livrer corps et âmes dans des batailles sanglantes pour Mautolia. Le sang giclera de toute part, les morts tomberont par dizaines. Mais, vous, guerriers, devront prendre le dessus sur vos émotions, pour frapper encore plus fort, chaque coup doit être plus violent que le précédent. Surtout quand le destin de notre île est en jeu. Jures-tu de protéger les habitants et le territoire qui t'a vu grandir ?
- Oui Monsieur. Je suis prêt à mener à bien toutes les missions qui devront l'être, peu importe les sacrifices. Kas Sjojk Tol Krohf.
- Paar Alhos, tu fais maintenant parti de la grande Armée Boks.
La phrase fut à peine achevée que des applaudissement retentirent dans toute la pièce. Paar revêtit son armure et prit son marteau, gravée de symboles ancestraux, en ancien Boks, parmi eux, figure le nom de son père.

Paar quitte donc le lieu dans lequel il vit depuis cinq années. Son entraînement basique est terminée, bien que selon les guerriers aguerris, un bon soldat apprend sans cesse de nouvelles techniques, au fil des combats. Il a hâte de prendre part aux guerres et aux conflits, pour défendre son pays.
avatar
Larry Enn-Dénej

Messages : 38
Date d'inscription : 17/07/2017
Age : 47
Localisation : Si tu pars en couille, suis moi, c'est sur mon chemin.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mautolia - Petite Fic

Message par Kylas Iskallt le Ven 28 Juil - 23:03

cheers
avatar
Kylas Iskallt

Messages : 2258
Date d'inscription : 23/06/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
75/150  (75/150)
Force mentale:
70/100  (70/100)
Emploi: Septième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mautolia - Petite Fic

Message par Hans Gobled le Lun 30 Oct - 11:03

sweet
avatar
Hans Gobled

Messages : 87
Date d'inscription : 23/10/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
80/150  (80/150)
Force mentale:
60/100  (60/100)
Emploi: Bâchelier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mautolia - Petite Fic

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum