Le Balai Doré - Publications

Aller en bas

Le Balai Doré - Publications

Message par Le Balai Doré le Sam 14 Avr - 12:19

Premier coup d'arrêt pour Pré-au-Lard. Un réel concurrent dans la course au titre ?



Cette semaine, l'équipe des Cerfs a rencontré celle des Titans de Mansfield, le match des extrêmes, opposant le dernier du Championnat, face au premier, qui pouvait compter sur l'ensemble de ses cadres pendant ce match. Malheureusement, les joueurs basés à Pré-au-Lard vont rapidement se heurter à une défense solidaire, qui ne lâche rien, et se paie même le luxe de lui infliger quelques buts. Alors que Mansfield semblait prendre le dessus sur le terrain, venant alourdir la défaite des Cerfs qui était en train de se profiler, les Titans ont pu compter sur un match excellant de la part de leur batteur, qui a infligé blessures sur blessures, sans ne laisser de chance aux adversaires. Son match a été couronné par une blessure grave, un cognard, propulsé rapidement vers le gardien, Jean Cérien, a envoyé ce dernier à l'hôpital, avec une épaule brisée. Cette performance a été salué d'un 9/10 par nos experts.

Ce match prouve-t-il que les Cerfs ne sont pas une équipe qui sera présente dans les dernières lignes de la course à la montée ? Selon notre expert Micheal Dwight, Pré-au-Lard vient de montrer qu'il n'a pas les armes pour rivaliser avec ses concurrents directs à la montée. L'équipe manque de consistance, les cadres semblent jouer les uns sans les autres, cherchant la performance individuelle plutôt que la réussite de l'équipe. Toujours selon notre expert, si l'équipe veut réellement accrocher la première place qualificative pour la deuxième division de notre pays, Pré-au-Lard doit hisser son niveau de jeu, notamment face aux meilleures équipes de son championnat. Il ne fait aucun doute que cette équipe peut continuer de tutoyer le sommet, sans pour autant l'atteindre. Cependant, cette année, l'équipe risque d'être réellement à la peine dans cette course effrénée, dans laquelle il ne faut jamais rien lâcher.

Jefferson Lewis, Rédacteur en Chef.



L'équipe de Poudlard peut-elle encore rivaliser avec les favoris ?



Cette équipe, qui était vu comme l'une des favorites, après, notamment, la défaite que les joueurs de Cormac Holroyd et Baldrik Merlker ont infligé à Ilvermorny, dans sa période de domination, qui semble s'être terminée, après son élimination prématurée lors du tournoi des écoles. Selon Arnold Gatling, l'équipe de l'école de sorcellerie écossaise peut encore espérer contre les Russes de Koldovstoretz. Les joueurs de Poudlard semble réellement en-dessous du niveau auquel le public les attendaient, les Poursuiveurs, en grande peine en défense, inoffensif lors des attaques, ainsi que les deux gardiens, qui n'ont pas réussi à rattraper les pots cassés, le Franc-tireur, qui à l'image de l'équipe, semble bien à la peine. Malgré ces échecs, deux joueurs semblent briller, malgré la méforme de leur équipe : Aecy SonStorm, qui avait qualifié Poudlard envers et contre tout lors de leur premier match, contre la formation Sud-Américaine et Louis Berruss, le jeune Batteur de troisième année qui est pour l'instant plus que convaincant dans son rôle de protecteur. Peuvent-ils retrouver des couleurs face aux Russes de Koldovstoretz ? Rappelons que cette équipe a perdu sa pièce maîtresse en défense, Anya Pavlova, qui à l'instar de Cordelia Von Carstein, ou Otto Matik, avait préféré rejoindre une équipe bien mystérieuse, qui semble s'imposer avec une certaine sérénité parmi les favoris de ce tournoi. Revenons sur Poudlard, si l'équipe venait à retrouver des couleurs, et éliminer la formation Russe, ils retrouveraient Castelobruxo, qu'ils avaient battu lors du premier tour, est-ce une bonne nouvelle pour les Écossais ? Seul l'avenir nous le dira. Nul doute que si les Russes venaient sortir Poudlard, les regrets de cette équipe seraient probablement immenses.

L'Article n'est pas signé.



Les Prétoriens, nouveaux favoris de la compétition ?



« Traîtres », voilà sans doute le qualificatif qui revient le plus souvent parmi les anciennes équipes de leurs joueurs. Cette nouvelle équipe, réunie par Elizabeth Von Grey, la nouvelle Directrice de Poudlard, semble être très sereine, et d'une solidité défensive à toute épreuve. Selon Ray Cole, l'un de nos experts, malgré le fait que ce soit les premiers matchs de cette formation, il ne faut pas l'exclure d'une possible finale, étant donné la solidité défensive à toute épreuve dont nous ont habitué leurs Poursuiveurs, et leur Gardien, bien présent sur les rares occasions que sa défense n'est pas parvenue à endiguer. Le buteur n'a cependant pas pu montrer son efficacité offensive dans la stratégie décidée par l'équipe entraînée par Basilio de Marzi, il s'est cependant illustré dans sa capacité à gêner une défense sans ballon, pour permettre à ses coéquipiers de conserver la balle, et à son Attrapeur de foncer vers le vif. Rappelons qu'il s'agit de la seule équipe à ne s'être pris aucun point, ce qui fait d'elle un véritable Roc Défensif. Il semblerait qu'Elizabeth ait vu juste en recrutant ces joueurs, qui n'ont aucunement été inquiété dans ce début de tournoi, et qui se prépare à affronter Durmstrang en toute sérénité. Notre expert s'accorde pour dire qu'il s'agit d'un exploit de faire jouer à ce niveau des joueurs qui n'avaient jamais joué ensemble, et qui s'étaient rencontrés seulement quelques fois pour s'affronter sur un terrain. Nous aurions pu craindre que cela créerait des tensions sur le terrain, mais rien ne semble aller dans ce sens dans les performances de l'équipe. Cependant, seront-ils assez performants pour continuer sur cette lancée et se retrouver en finale ?

Maya Bradford.



Interview de Shirley Mackenzie, réalisée par Nellie McDonald.



avatar
Le Balai Doré

Messages : 2
Date d'inscription : 03/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Balai Doré - Publications

Message par Le Balai Doré le Mer 18 Avr - 20:59

Hors-Série numéro 1 :
Poudlard, la grande débâcle ?




Un parcours... peu convaincant, et un match révélateur.

Poudlard avait pourtant bien commencé son tournoi, avec la victoire contre les dauphins du tournoi, Castelobruxo. L'impulsion était venue d'Aecy SonStorm, l'attrapeur. Ensuite, une première défaite contre Durmstrang vient replacer les joueurs sur Terre, les doutes commencent alors à s'emparer des médias, qui voyaient en eux des prétendants au titre final. Le match qui suit, le dernier pour Poudlard, a été déterminant pour une partie des joueurs. Revenons d'abord sur ce qu'il s'y est passé. Les Écossais se présentent sur le terrain, avec l'équipe type, le sept qui était venu à bout d'Ilvermorny et de Castelobruxo. Cependant, ils tombent de haut lorsque le coup d'envoie est à peine donné. Vladimir, le batteur de l'équipe de Koldovstoretz est venu atomiser son adversaire direct, Clyde Baxter. Une blessure sévère pour le Gryffondor, jusque là, rien d'anormal. Sauf que, les joueurs de Poudlard n'en restent pas là, trois des titulaires fuient le stade, sans demander leur reste. Les joueurs Aecy SonStorm, Alicia Kayne et Louis Berruss ont pris leurs jambes à leur cou quand l'équipe des Écossais avait le plus besoin d'eux. Avec la blessure de leur batteur, se sont retrouvés sur le terrain seulement trois joueurs : Claudio Bravo, qui gardait les anneaux ce soir là ; Lucia Vargas et Liv Laaksonen, deux poursuiveuses. Vladimir a ensuite profité de cela pour blesser une autre joueuse, une Poursuiveuse, Lilow Vulchanov, gravement blessée, elle aussi. Pour beaucoup, ce match révèle le sérieux de cette formation, dont le sélectionneur, l'ancienne star du balai, Comarc Holroyd, a quitté son poste juste après avoir déclaré forfait. La mentalité des joueurs a longuement été remise en cause par nos différents experts, certains d'entre eux ont été jusqu'à surnommé ce match « le match de la honte ».

L'article n'est pas signé.




Honte et désespoir.

Il n'y a aucune autre mot qui vient à l'esprit lorsque nous parlons du dernier match, qui clôture le parcours de Poudlard dans cette compétition, entre désertion, déshonneur, et performance pitoyable, tout doit-il être jeté dans l'ancienne formation d'Holroyd ? Ou y a-t-il certaines bonnes choses dans ces matchs ? Retirons la Bérézina de leur dernière rencontre, face à Vladimir, et concentrons nous sur ce qu'il s'est passé avant. Une victoire contre le cours du jeu, contre Castelobruxo, dans laquelle Aecy SonStorm a pu dévoiler son talent. Ensuite vient une défaite face à Durmstrang, au cours de laquelle Poudlard a été malmené du début à la fin par une stratégie qui les a pris à défaut. Nous ne reviendrons pas sur les événements liés à l'équipe Scandinave, bien qu'ils soient tout autant honteux que ceux de Poudlard. Alors oui, les Écossais, malgré la présence de joueur talentueux dans ses rangs, sont tombés de haut. Mais ce retour sur Terre sera peut-être bénéfique dans le futur, et le changement de coach leur sera peut-être bénéfique ? Ou peut-être que ce parcours presque catastrophique fera s'effacer l'équipe face aux Prétoriens Juniors, la filière scolaire de l'équipe du même nom, qui vient de remporter son premier trophée, pour sa première saison. Dans tous les cas, Poudlard a, dès à présent, toutes les cartes en mains pour se ressaisir et se servir de cette défaite comme d'une leçon, et s'améliorer.

Jefferson Lewis.




Interview de divers sponsors peu après ces événements, réalisée par Grant Wellington.

avatar
Le Balai Doré

Messages : 2
Date d'inscription : 03/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum