Seth Reilly

Aller en bas

Seth Reilly

Message par Seth Reilly le Sam 10 Mar - 17:34

Nom officiel: Seth Reilly

Véritable nom: Daraen Madison

Baguette: Bois d'érable, crin de Sombral, très souple et maniable.

Don: Surdoué.

Biographie:

Avant Poudlard:

Daraen est le petit frère d’un garçon nommé Miles, et très vite, il se retrouva rejeté par ses parents. Bien sûr, il ne fut pas rejeté pour rien, car en réalité, il était censé naître avec une sœur jumelle, qui elle se retrouva morte née. Et chaque fois que ses parents posaient leurs yeux sur lui, ils se rappelaient de la petite fille qu'ils auraient pu avoir, ce qui leur était réellement insupportable.  Lorsque ses parents décident de quitter l’Angleterre à ses deux ans, ils le confient à son oncle Seth Madison et sa tante Mary Reilly qui sont véritablement devenu sa famille. Il n'aurait pu rêver mieux comme parents.

Avec eux, il vécut heureux plusieurs moments joyeux qu’un garçon normal aurait toujours dû vivre dans un sens: les fêtes de Noël, d’anniversaire, de Pâques... À l’école, il avait beau ne pas avoir énormément d’amis (vu qu’il était le seul garçon “sans parents”), il s’en moquait éperdument et travaillait dur. Ses professeurs le trouvaient incroyablement doué pour son jeune âge: il était jugé surdoué par les critères de l'école anglaise et il en était incroyablement fier. Seulement, à ses six ans... Il découvrit que dans un sens, il était touché par une sorte de malédiction.

Tout commença un soir de printemps, quand Daraen termina sa journée d'école, il rentra chez lui et remarqua que son oncle l'attendait. Apparemment, ses parents biologiques passeraient le weekend chez eux avant de retourner en France, où ils vivaient désormais. Daraen s'y opposa fermement, si bien qu'une dispute éclata entre son oncle et lui. Son oncle lui rappelait que ses parents biologiques l'aimaient: et plus que tout, qu'il était responsable d'eux. Qu'il était toujours responsable de ceux qu'il côtoyait. Sans l'écouter, en proie à une profonde colère, Daraen le traita de raté avant de sortir de chez lui en claquant la porte.

Son oncle le poursuivit alors dehors, dans la pluie et la peur. Mais ce que eux deux ignoraient, c'était qu'un énorme camion fonçait vers eux et ne manqua pas l'oncle Seth, qui succomba sur le coup au violent choc. Daraen s'en sentit terriblement responsable et écrasé par la culpabilité, il vit ses parents et son grand frère Miles venir chez lui et sa tante pendant quelques jours. Très vite, le ton monta entre les deux frères: Daraen était jaloux que l’un vive avec l’amour de ses parents et Miles n’aimait pas l’idée que son petit frère puisse lui manquer de respect. En tentant de lui asséner un coup de poing, Daraen se défendit sans le faire exprès en tentant envoyant un effet de magie accidentelle qui devait le projeter en arrière. Malheureusement, il manqua largement son coup et toucha sa tante Mary qui percuta un mur et ne se releva pas.

Cela marqua alors le début de la fin: tandis que la mère de Daraen appelait la police et les secours, son père et son frère tentèrent de l'attraper et de le frapper. Mais par une chance inouïe, le jeune garçon parvint à ouvrir la porte et à fuir. Très rapidement, le jeune garçon courut se cacher dans la cabane du jardin, au moment où les secours arrivaient. À l'abri dans la cabane, il entendit ses parents le décrire aux policier: dangereux, vil, manipulateur... La peur au ventre, il écouta les policiers assurer qu'ils le retrouveraient en un rien de temps, avant de s'en aller. Quelques instants plus tard, l'ambulance emmena Mary à l'hôpital. Ses parents la suivirent, tandis que Daraen était toujours caché dans son abri.

Lorsqu'il en sortit, une violente averse avait débuté. Il laissa l'eau couler sur lui, comme une douche froide. Réalisant difficilement tout ce qui lui était arrivé. Quelques jours plus tôt, son univers était stable, sa vie normale. Quelques instants plus tôt, il n'était qu'un écolier de six ans plus doué que la moyenne.

À présent, son monde s'était effondré: sous le choc, il devait savoir que faire. Mais il ne pouvait faire plus que rentrer dans sa propre chambre en pleurant, sous le choc de ce qui s'était passé. Un instant, l'idée que les policiers pouvaient facilement le trouver à présent vu qu'il était juste chez lui lui effleura l'esprit. Mais il chassa cette idée.

Et puisqu'il n'avait pas la lâcheté de se donner la mort, il devrait avoir le courage d'affronter la vie. Le jeune garçon s'endormit dans son lit, dans un sommeil sombre, sans rêves. Il ne se réveilla que quelques heures plus tard, encore plus épuisé. Il se sentait comme un vulgaire voleur, à prendre ses propre affaires et ses vêtements et les ranger dans un sac à dos. Rapidement, il brisa sa tirelire pour prendre le peu d'argent qui s'y trouvait. Il saisit par la suite un livre, l'ouvrant à la bonne page, se souvenant du jour où son oncle y avait rangé quelques centaines de livres au cas où il y aurait une grave urgence. Puis par la suite, il prit simplement une montre que son oncle lui avait offert il y avait des années. Et pour la première fois, après de longues heures... Il sourit, en se dirigeant vers l'hôpital.

Une fois à l'hôpital, une fois dans le service des urgences, une fois devant la porte où sa tante gisait inconsciente... Daraen dût faire appel à toute sa force mentale et son contrôle de soi pour ne pas ouvrir la porte et s'effondrer devant elle en pleurant. C'était comme ça que ça se passait, depuis toujours: il se revoyait, plus jeune, allant vers sa tante en pleurant car il était tombé de son vélo ou parce que les brutes de l'école primaire se moquaient de lui. Et à chaque fois, sa tante Mary avait trouvé le moyen de le faire se sentir mieux.

Mais pas cette fois.

Furieux envers lui même, le jeune garçon se dirigea alors vers la gare de Londres pour prendre un bus. Il établit rapidement mentalement un circuit: aller vers Manchester, puis le South Devon avant de prendre l'Eurostar ou le Ferry pour atteindre les côtes françaises. Et à partir de là... Il aviserait. Avec un peu de mal, il trouva le moyen de payer son billet de train et grimpa dedans, faisant attention aux policemen qui pourraient le reconnaître. Malheureusement, une fois installé, une vieille femme du nom de Madeleine le rejoignit et pendant tout le voyage, elle ne cessa de vanter le fait que ses petits enfants étaient tous bien élevés et gentils comme tout. Rapidement agacé, Daraen lui ordonna de la fermer. Le soir même, ils arrivèrent à Manchester et Madeleine lui proposa de lui payer l'hôtel: épuisé et pleinement conscient qu'aucun hôtel n'accepterait de recevoir un fugitif sans parents ni papiers, Daraen accepta à contrecœur. Et lorsque la vieille femme commença à lui poser des questions un peu personnelles, le jeune garçon se braqua violemment et lui demanda pourquoi elle voulait savoir: après tout, elle était la définition de la mamie gâteau, riche, fière de ses petits enfants qui avaient tous fait de grandes études.

Elle lui répondit alors qu'en réalité, tout n'était pas si rose: la vérité, c'est qu'elle était veuve et que ses descendant avaient hâte de la voir disparaître pour toucher leur jolie part d'héritage. Elle lui confia que parfois, même si elle faisait tout pour paraître heureuse, elle se demandait si sa vie avait un sens. Si quelqu'un la pleurerait le jour où elle mourrait. Alors Daraen décida de se défouler, d'expulser toute sa rage, en l'insultant, en lui disant qu'elle n'était rien ni personne, une vieille idiote en manque d'attention. Que personne ne lui attachait de l'importance. Qu'elle mourrait dans l'oubli le plus total. Et il lui hurla que si elle se sentait réellement mal, pourquoi ne le ferait-elle pas? Pourquoi elle ne mettrait pas fin à ses jours?

Il tourna les talons puis claqua la porte, se sentant plus misérable que jamais. Pendant quelques instants, il se demanda ce que pensait son oncle Seth en le regardant depuis l'au delà. Pourquoi? Pourquoi était il quelqu'un qui se sentait mal à chaque fois qu'il blessait quelqu'un? À chaque fois qu'il perdait le contrôle? Il ne voulait plus être Daraen. Il voulait s'en ficher. Il voulait tous les oublier. Oublier la compassion et la décence de son oncle. Être tout ce que son oncle n'était pas. Enterrer son fantôme une bonne fois pour toutes.

Par la suite, il réalisa qu'il était dans un hôtel avec des caméras de surveillance. Que son signalement avait probablement été communiqué aux policemen. Qu'il ferait mieux de prendre la route et foutre le camp quelque part d'autre. En ouvrant la porte de sa chambre d'hôtel, il eut un mauvais pressentiment et intérieurement, il espérait que Madeleine voudrait lui crier dessus ou l'insulter. Qu'il puisse à son tour transférer sa frustration sur quelqu'un. Se défouler sur quelqu'un.

Mais ce qu'il trouva le prit au dépourvu. La vieille dame avait amorcé un nœud coulant sur un pilier du plafond, pour se pendre. Retrouvant ses esprits, Daraen lui hurla qu'elle ne devait pas faire ça. Lorsqu'elle lui demanda pourquoi il disait cela alors qu'il était le premier à lui dire de disparaître, il lui hurla encore plus fort qu'il avait tort. Il réalisa alors qu'il ne pouvait pas pour autant échapper aux valeurs et à la moralité instillées en lui par sa Tante Mary et son Oncle Seth.

Et il lui redonna l'espoir. Il lui dit que peut être qu'il était temps qu'elle reparte à zéro. Que peut être que c'était un cadeau de Dieu si tout se passait mal pour l'instant... Qu'elle pouvait construire quelque chose de meilleur. De plus fort, de plus sain, de plus vif. Que ce n'était peut être pas la fin de sa vie... Juste le début.

Le lendemain, lorsqu'il arriva au quais pour aller au Devon, Madeleine lui demanda son nom. Il hésita quelques secondes avant de lui répondre "Seth Reilly". En hommage, respectivement à son Oncle Seth et au nom de jeune fille de sa tante.

Et ce fut ainsi que Daraen Madison redémarra sa vie à zéro et devint alors Seth Reilly. Pendant les cinq longues années qui suivirent, Seth erra à travers l'Europe entière en quête de sens. En quête de vérité. Mais peu importe où il allait, peut importe ce qu'il faisait, il mettait systématiquement sa vie en danger pour aider les autres. Cela lui coûta ses principes. Son innocence. Sa jeunesse. Sur sa route, il rencontra Miranda Seward Trainer, une éminente scientifique qui eut pitié de lui et l'aida à avoir des papiers et une existence légale. Elle lui apprit à lire, à écrire. Il s'agit de la seule adulte en qui Seth accorda sa confiance et malgré cela, le jeune homme ne resta que quelques mois chez elle, avant de disparaître à nouveau de sa vie.

Seth écuma l'Europe, sans attache, ne restant que peu de temps chez les gens qu'il rencontrait. De peur de créer des liens, de peur de leur nuire, de peur de les voir mourir prématurément par sa faute. Il vécut dans la solitude pendant ces cinq longues années, devenant un voleur, un hors la loi, un fugitif, logeant dans les pires conditions, toujours effrayé de ce que pouvaient faire ses pouvoirs. Pendant des années, il tenta d’aider un maximum de personnes, comme pour se racheter.

À ses onze ans, alors qu'il était à Varsovie, il reçut une lettre de la part de Poudlard. Il en fut peu étonné: après tout depuis sa jeunesse, il a toujours eu des accidents bizarres et inexplicables autour de lui: quand il faisait léviter des cuillères sans le faire exprès, lorsqu’il faisait disjoncter l’ordinateur de son oncle sans le vouloir ou quand il sauta par dessus une fenêtre pour impressionner son oncle et tomba sur ses deux jambes sans se blesser. Pourtant, il n’y avait jamais accordé de l’importance, pensant que ce n’était que de simples coups de chance.

Et c'est ainsi que Seth Reilly partit à Poudlard... En quête d'espoir et rêvant de trouver sa place dans ce monde.

Première, deuxième et troisième années: À venir vu que j'ai la flemme. :ataoy:

Personnalité:  Seth est un garçon qui a un sens des responsabilités incroyable: le fait d’avoir des pouvoirs magique est plus une malédiction qu’une bénédiction pour lui et il s’est naïvement juré de ne jamais s’en servir pour blesser des gens. Ce sens des responsabilités est accompagné d’une empathie extrême: il ressent la souffrance des personnes qui l'entourent, ce qui le pousse à sauver les autres au risque de mettre sa propre vie en danger. Il ne voit pas ça comme du courage ou comme de l’altruisme: pour lui, c’est juste un moyen de tenir sa conscience à respect. Enfin, il a un important déficit d’inhibition latente: lorsqu’il regarde un objet ou lit un texte, au lieu de s'en tenir au premier aspect visuel, Seth analyse tout, prend en compte chaque détail et essaye de s’en souvenir pour s’en servir. Couplé à une intelligence légèrement plus élevée que la moyenne, cela lui offre une grande créativité et une grande dextérité.

Apparence: Seth est de taille moyenne pour son âge. Il a les traits du visage très fins, de grands cils presque féminins qui enveloppent de grands yeux bleus, comme ceux de sa mère. Ses cheveux sombres sont très longs et lui tombent jusqu’aux épaules lorsqu’il ne les coupe pas tandis que sa peau est assez pâle au final. Il porte souvent un jean clair et un sweat shirt avec un foulard orangé.
avatar
Seth Reilly

Messages : 5444
Date d'inscription : 20/09/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
50/300  (50/300)
Force mentale:
59/200  (59/200)
Emploi: Cinquième Année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum