Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Gaia Occhino le Dim 5 Nov - 0:36

Ainsi il creuse. La terre remue, se déforme, se tord, se contorsionne, fait tomber un peu de son être qu'elle réduit en de fines pellicules de poussière. Philipp y entre après. Il y fait froid, et plus humide. La terre est gorgée d'eau. La terre salit ses vêtements. Elle se colle à eux sans les lâcher.

Et puis, le voilà qui sort, pieds nus, pleins de terre. Il fait des traces sur le sol, et marque alors un petit chemin allant jusqu'au cellier. Des conserves, de l'alimentaire. Une porte qui mène aux extérieurs. Des pinces à linge, de quoi étendre, une machine à laver. Des casseroles, des plats. Des machines pour faire la cuisine aussi. Puis les livres de cuisine qui vont avec. Quelques gousses d'ail, des briques de lait, de jus de fruit. Un petit endroit où garder le vin au frais.
avatar
Gaia Occhino

Messages : 2453
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
94/150  (94/150)
Force mentale:
88/100  (88/100)
Emploi: Sainte garde en devenir !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Philipp Winterwind le Lun 6 Nov - 20:51

Philipp laisse donc dans son sillage un chemin de terre. Il arrive dans le cellier.

- Du vin Gaia ? Je ne me souviens pas t'avoir vu beaucoup boire. Qu'est-ce que tu veux fêter de toute façon ? Dans notre vie que pouvait fêter ? Ton départ ? La mort d'Adriel ? Tu veux que je vous porte un toast ? Tiens. Tu n'aurais pas du jus de pomme , s'il te plaît ?

Je ne bois pas d'alcool. Et je suis quand même ivre !

Il prend une brique de jus de fruit sans regarder le fruit et essaye de l'ouvrir en tremblotant. Il n'y arrive pas. Il lève la bouteille, comme s'il portait un toast.

- A notre mort, Gaia.

Il réessaye d'ouvrir la bouteille puis abandonne et finit par la laisser tomber. Il retournera dans la chambre de Gaia et choisira un livre au hasard.




avatar
Philipp Winterwind

Messages : 2138
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
97/150  (97/150)
Force mentale:
96/100  (96/100)
Emploi: Vétéran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Gaia Occhino le Lun 6 Nov - 21:30

Le silence, toujours le silence. Un insupportable silence. Omniprésent. Calme. Pesant. Lourd. Violent. Abominable.

Philipp arrive finalement, non sans peine, dans la chambre de Gaia. Un livre au hasard ?




"L'Astronomie des Anciens" de Yaël Nazé. Ouvrage datant datant de 2009, dont voilà le résumé :


Quelle que soit la civilisation à laquelle il appartient, l'être humain cherche dans le ciel des réponses aux questions qu'il se pose sur son origine, son avenir et sa finalité. Le premier mérite de ce livre est de nous rappeler que l'astronomie a commencé ainsi à travers les mythes célestes imaginés par les Anciens pour expliquer l'ordre du monde... et la place qu'ils y occupaient.

Mais les savoirs astronomiques passés étaient loin d'être négligeables et certainement pas limités aux seuls travaux des Grecs : c'est ce que l'auteur montre à travers une passionnante enquête, de Stonehenge à Gizeh en passant par Pékin et Mexico, fondée sur l'étude des monuments anciens et des sources écrites encore accessibles. Les tablettes mésopotamiennes, les annales chinoises, les chroniques médiévales, etc. sont en outre d'une singulière utilité pour les astronomes modernes : comment sinon remonter aux variations de la durée du jour au cours des siècles, ou percer la nature de l'explosion qui a frappé tant d'observateurs en 1054 ? Ce livre offre un voyage magnifiquement illustré à travers les âges, entre astronomie et archéologie.

Yaël Nazé est astronome et travaille actuellement à l'Institut d'astrophysique et de géophysique de l'université de Liège pour le FNRS. Elle a publié Les couleurs de l'Univers en 2005 dans la même collection.
avatar
Gaia Occhino

Messages : 2453
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
94/150  (94/150)
Force mentale:
88/100  (88/100)
Emploi: Sainte garde en devenir !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Philipp Winterwind le Dim 12 Nov - 0:22

Philipp lit. L'Astronomie. Des souvenirs refont surface. Lorsqu'il avait vraiment commencé à s'y intéresser. Mais c'est tout. Les souvenirs se brisent sur les récifs de sa folie.

- Une histoire, Gaia. Les astres ne disent rien. Une explication à chercher dans le ciel. Mais j'ai cherché. Je l'ai cherchée pendant si longtemps. Qui cherchons-nous dans le ciel ? C'est ailleurs. Si lointaines. Ce livre ment. Il dit que nous cherchons des réponses. Quelles réponses ? Nous les avons déjà. Tout ce que nous faisons, Gaia. C'était vain. Regarde moi, Gaia, notre pierre ne m'a servi à rien. Je te la rends. Je veux te la rendre. Mais je ne peux pas. Notre pierre est notre coeur. Nous avons une pierre pour coeur.

Alors dis-moi. Je suis une pierre vivante. Figée par mon passé. Toi aussi. Mais tu as triché Gaia. Donne-moi l'astuce, le défaut du tour de magie. S'il te plaît. Comment peux-tu filer comme le vent ? Gaia, quand es-tu sortie de la pierre ?

Il repose le livre.

- Tu persistes à ne pas répondre. C'est tout ce que tu sais faire maintenant. Il ne faut pas quitter la pierre, une fois possédée. Mais quand même. Gaia, si tu t'en es débarrassée, n'aurais-tu pas pu en faire de même avec moi ? M'arracher ma pierre ? M'arracher mon coeur ?

Achever mes sentiments ? Pourquoi Gaia ? Cruelle. La satisfaction de ma souffrance ? Pourquoi ? Souffrir. Depuis si longtemps. Nous souffrons-tous. Et toujours. Le silence.

Adriel, toi, moi, elle. Vous tous.

Il s'adresse aux personnages des photos de la pièce.

- Vous souriez. Vos visages sont tous des masques pourtant. Pourquoi ne pas les enlever ? Je le ferais aussi si vous le faîtes. De toute façon je vous vois déjà. Vos mauvais sentiments. Personne n'arrive à les cacher.

Et il enlève son "masque". Son visage déjà défait par la fatigue, laisse transparaître une tristesse profonde, un regard mélancolique qui regarde sans voir, un sourire brisé, une peau qui pâlit. Il regarde les photos.

- C'est ce que je pensais. Vous ne voulez pas jouer le jeu.

Il s'installe au bureau de Gaia.

- L'espoir. Pas toi. L'espoir. Où es-tu ? Où t'as t-elle mis ?

Il fouille les tiroirs, compartiments du bureau.

avatar
Philipp Winterwind

Messages : 2138
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
97/150  (97/150)
Force mentale:
96/100  (96/100)
Emploi: Vétéran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Gaia Occhino le Dim 12 Nov - 22:30

Des notes. Beaucoup de notes. Sur la métamorphose, évidemment. Du travail, mais des recherches également. Des hypothèses, des tests, des expériences, des articles scientifiques. Organisé.

Ensuite, une, deux, trois lettres, deux à l'adresse de ses parents, une à l'adresse d'une certaine Colombienne. Si il lit en diagonale, Philipp pourra voir inscrit son prénom sur cette dernière.

Un tiroir avec un faux-fond ensuite, ici visible. Dedans ? Oh, pas grand chose. Taboo. Le sortilège de Philipp, ici expliqué en détail, à la manière des manuels de sortilèges que l'on peut trouver dans n'importe quelle librairie spécialisée du monde sorcier.
avatar
Gaia Occhino

Messages : 2453
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
94/150  (94/150)
Force mentale:
88/100  (88/100)
Emploi: Sainte garde en devenir !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Philipp Winterwind le Dim 12 Nov - 22:36

Philipp lira chaque lettre, même si son esprit fiévreux n'en comprendrait pas forcément le réel sens, il lira chaque mot un à un à la manière de quelqu'un qui découvre une langue.
avatar
Philipp Winterwind

Messages : 2138
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
97/150  (97/150)
Force mentale:
96/100  (96/100)
Emploi: Vétéran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Gaia Occhino le Dim 12 Nov - 23:18

Deux lettres semblent assez récentes. Elles n'ont cependant pas pu être postées, semblerait-il. D'ailleurs elles ne sont pas tout à fait terminées. Une dernière lettre est plus vieille.

Papa, Maman.


Simple lettre. J'aimerai avoir un peu de vos nouvelles. Je sais bien que le temps n'est pas toujours au beau fixe entre nous mais, peu importe. Cela fait des années que la chose dure, vous devez vous y être habitués, sans doute. Comment allez-vous ? Cette jambe, maman, te fait-elle toujours souffrir autant ? As-tu au contraire pu être soignée ? Comment se porte la petite ? Et sa mère ? 2ans. 2ans que je ne les ai pas vu. Le temps me paraît si long, si traînant, mais si rapide à la fois, c'est quelque chose d'assez impressionnant. Les responsabilités m'entravent, mais je n'ai pas à m'en plaindre. J'ai atteint un bon grade, maintenant, n'est-ce pas ? Sous-Directrice de l'école. N'est-ce pas formidable ? Vous devez être fiers, je me trompe ? Oui vous l'êtes. Tant mieux ? ...


Une tâche d'encre, ensuite. Puis plus rien, Gaia s'était ici arrêtée.

Danaé.


Je n'ai jamais été très douée pour me confier. Tu le sais. La chose n'est pas nouvelle pour toi. Pourtant je ressens le besoin de le faire, maintenant. Pourquoi me confier à toi, alors ? Tu le sais bien. J'ai parfois du mal à tenir. Les responsabilités ne cessent de peser. Mais ce ne sont là que de simples futilités. Je suis la seule Professeur faisant partie de l'équipe Originelle. Avec Alexander. Les autres sont morts ou partis. Bon dieu ce que les morts pouvaient faire mal. Tu le sais, je te l'ai déjà dit, celle qui m'a, ici, le plus marquée, est celle de Délima. Une femme bonne de caractère et d'esprit. Une vieille dame valant bien plus que de l'or. Une dame de coeur et de bonne foi. Morte ainsi devant mes yeux. Sa seule erreur aura été celle d'agir comme elle avait agit tout au long de sa vie. Ironique. Je passe souvent devant sa tombe. Déposer une gerbe de fleur. Même aujourd'hui, elle apparaît dans mon esprit, quelques fois. Un cauchemars. Un souvenir. Peu importe. Je suis Sous-Directrice. L'école est en train de se reconstruire directement. Mais elle va tomber, encore. Je le sais. Philipp aussi est parti. Mais ça fait un moment maintenant. Nos discussions me manquent également. C'est incroyable ces moments de faiblesse que l'on peut ressentir parfois. Et..Voilà. Je ne sais plus quoi dire. Je ne connais pas le but de ma propre lettre. Qui sait, peut-être n'en a-t-elle pas ? Je ne sais même pas si j'enverrai cette lettre. Si tu as la chance de me lire, saches que je te souhaite tout de même d'être heureuse. Il faudrait que nous nous revoyons. Cela fait un moment que la chose ne s'est pas produite. Tu m'excuseras. Maintenant....



Rebelote, plus rien après. Ceci était donc la deuxième lettre récente.

Papa, Maman.


L'arrivée à Poudlard. Je n'ai pas eu le temps de vous voir pour en parler, et je n'aurai sûrement pas assez de temps pour le faire, si ce n'est lors de mes futurs congés. Alors je me permet de vous donner un petit aperçu par écrit. Poudlard. Magnifique château. Tout comme je l'imaginais plus jeune. Mes collègues sont jeunes, certains ont mon âge. J'imagine que c'est une bonne chose, dans une certaine mesure. Ils m'ont l'air sérieux. Sympathiques également. C'était la rentrée. Voir tant d'élèves est assez curieux, surtout quand l'on sort des études, des bureaux de la théorie. Je ne m'avancerai pas sur eux tant que mon premier cours ne sera pas effectué. J'espère que la chose saura les motiver, nous verrons bien. Et, au final, je n'ai rien de plus à dire. Comment allez-vous ? De bonnes nouvelles à annoncer ? Mon appartement me sied bien pour l'instant. J'espère toutefois avoir le luxe de m'acheter une maison, dans quelques années.


La nouvelle Professeure de Métamorphose de Poudlard, Gaia Occhino


La lettre la plus vieille, donc. Ses débuts à Poudlard.
avatar
Gaia Occhino

Messages : 2453
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
94/150  (94/150)
Force mentale:
88/100  (88/100)
Emploi: Sainte garde en devenir !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Philipp Winterwind le Jeu 16 Nov - 21:15

Il lit donc les lettres, autant de brèches dans les pensées de Gaia. Les mots viennent mais il ne lit pas ce qui est écrit entre les lignes, les mots écrits derrière les points de suspension, ceux qui sont cachés par des allusions. Autant de trous dans ces lettres qui ne pourront pas être comblés par l'esprit malade de Philipp. Et qui ne pourront jamais être complétés par qui que ce soit de manière plus générale, à défaut de trouver les paroles manquantes. Or c'est Gaia qui les détient.

Le seul lien que fait son esprit est l'évocation de la mère et de sa jeune fille avec la photo du salon. Il repose les lettres après les avoir lues. Il cherche encore l'espoir.


- J'imagine que tu l'as vraiment caché. Dans un endroit que je ne peux pas trouver ? Je l'avais caché au fond de mon coeur. Pour que personne ne puisse me le prendre. Dans une armoire ou un coffre-fort ? Mon coeur était un coffre-fort aussi. La mort est une bonne cachette aussi. Que peut t'apporter l'espoir à toi Gaia ? Adriel est vivant, tu m'entends ? Il vit, loin de toi, loin de nous. Il vit avec elle, il vit avec toi. La vie continue son cours sans moi finalement. En dehors de cette maison...

Il va dans le salon et essaye de trouver, une cachette. Une boîte cachée, une armoire, une trappe.

avatar
Philipp Winterwind

Messages : 2138
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
97/150  (97/150)
Force mentale:
96/100  (96/100)
Emploi: Vétéran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Gaia Occhino le Mer 22 Nov - 13:46

Mais que fait exactement Philipp ? Il cherche. Il déplace les meubles peut-être. Il défait les décorations ? Il cherche, il cherche. Mais il cherche en vain quelque chose qui n'existe plus, et qui n'existera plus jamais en ces lieux. L'espoir ? Mais comment trouver l'impossible ? Philipp sait, il le sait très bien. L'espoir n'est ici plus qu'illusion et chimères, l'espoir vit dans son esprit et meurt dans la réalité qu'il constate. Le silence, le silence. Toujours. Entends-tu, Gaia ? Le silence. Pourquoi ne pas parler ? Tu n'en as pas envie ? Tu me détestes ? Tu ne peux pas parler Gaia, tu ne le peux plus. Voilà où est l'espoir. Il s'est transformé - ironique est ce procédé dans une maison appartenant à la Professeur de Métamorphose - en désespoir et désillusion. Philipp y baigne, il y nage, ou peut-être même qu'il s'y noie. Il suffit pourtant de rejoindre la surface, et de sortir la tête de l'eau.
avatar
Gaia Occhino

Messages : 2453
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
94/150  (94/150)
Force mentale:
88/100  (88/100)
Emploi: Sainte garde en devenir !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Philipp Winterwind le Mar 28 Nov - 20:26

Mais comment sortir la tête de l'eau ?

Comment s'en sortir alors que la raison vacille ? Il faudrait quelque chose, quelqu'un pour mettre fin à cette illusion et la briser. Quelque chose, un petit rien, un rayon de lumière ?

En attendant Philipp continue de fouiller la maison.
avatar
Philipp Winterwind

Messages : 2138
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
97/150  (97/150)
Force mentale:
96/100  (96/100)
Emploi: Vétéran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Gaia Occhino le Ven 1 Déc - 21:26

Il fouille, il fouille, mais il peut très bien continuer ! La maison est sans dessus-dessous, l'organisation qui y régnait n'est plus. Combien de temps qu'il est ici maintenant ? Une trentaine de minutes ? Des heures ? Des jours ? L'horloge du salon ne marche plus. Philipp fouille mais il ne trouve rien. Rien de plus que quelques lettres relatant des événements passés, en détail, quelques autres témoignant d'une correspondance autrefois appréciée, désormais perdue, quelques émotions laissées de côté, cachées, soigneusement cachées.
avatar
Gaia Occhino

Messages : 2453
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
94/150  (94/150)
Force mentale:
88/100  (88/100)
Emploi: Sainte garde en devenir !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Philipp Winterwind le Sam 2 Déc - 11:04

Soit. Il fouille donc, encore et encore.

Qu'est-ce qui pouvait l'arrêter ?

Pourtant, rien. Il ne trouvait rien. Il n'était rien. Gaia n'était plus rien.

Au fond de lui connaissait-il la réponse ? Sans doute. Depuis plusieurs heures maintenant en fait. Qu'espérait-il trouver ? Le corps sans vie de Gaia ? Ou Gaia elle-même vivante ? Ni l'un ni l'autre. Il ne voulait pas trouver la première possibilité et savait que la seconde devenait de plus en plus improbable chaque seconde qui passait.

Il arrive un moment où tout homme atteint ses limites. Philipp ne tendait sûrement pas vers l'infini, alors il les trouve aussi. Qu'est-ce qui a eu raison de lui ? La soif, la faim ? Non. Le sommeil.

Il se dirige vers la chambre d'amis. Il s'asseoit sur le lit.


- Je dors maintenant Gaia. Désolé. Je ne t'abandonne pas comme tu m'as abandonné. J'aurais voulu être là. Merci aussi. Je suis j'espère qu'on se reverra. Je suis tellement fatigué. Encore désolé. Pour tout ce que je n'ai pas fait. Je ne t'en veux pas. Et merci pour tout. Au revoir Gaia. Je suis sûr qu'on se reverra. Au revoir !

Philipp se réveillera un jour et demi plus tard. Il se lèvera et et rangera tout le bordel qu'il a fait. Locomotor Barda, Failamalle, applanira le jardin. Il récupèrera la brochure de journal, le numéro de Danae, certaines photos et autres objets qu'il avait trouvé ici.

Ensuite, il va dans le cellier et essaye de trouver une bouteille de jus. Qu'il réussit à ouvrir cette fois. Il prend un verre et va sur la terrasse. Il observe le Soleil se lever en dégustant son jus de pomme ( ou autre).
avatar
Philipp Winterwind

Messages : 2138
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
97/150  (97/150)
Force mentale:
96/100  (96/100)
Emploi: Vétéran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Gaia Occhino le Sam 2 Déc - 11:17

[i] Une maison morte. Voilà ce que fut pour quelques temps la maison de Gaia, quand Philipp avait lui aussi fini par être silencieux. Et puis le réveil. Un réveil dans le silence. La maison se remet en ordre tout doucement, grâce au labeur de Winterwind. Et une fois ceci fait, certains éléments du décor changent d'appartenance. Ils voyageront désormais avec le sorcier. Ou pas. Qui sait. Quoiqu'il en soit, et présentement, Philipp se retrouve sur la terrasse, un verre de jus de pomme à la main. Le soleil est présent, mais caché par quelques nuages gris-blanc. Depuis combien de temps n'a-t-il pas vu les étoiles?
avatar
Gaia Occhino

Messages : 2453
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
94/150  (94/150)
Force mentale:
88/100  (88/100)
Emploi: Sainte garde en devenir !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Philipp Winterwind le Sam 2 Déc - 12:07

Bonne question.

Il regarde les papiers. La maison. Remet sa veste et ses chaussures.

Il y eu un bruit, un silence et puis ce fut tout.

avatar
Philipp Winterwind

Messages : 2138
Date d'inscription : 21/05/2017

Feuille de personnage
Puissance Magique:
97/150  (97/150)
Force mentale:
96/100  (96/100)
Emploi: Vétéran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non loin de Londres, la maison de Gaia Occhino.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum